Un jeu de rôle au thème original qui vous permet d'évoluer dans un monde aux possibilités infinies.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'attaque d'un câlin [pv : Njall]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Lun 20 Aoû - 19:56

Elle était tellement fière d’elle. Elle sautait presque dans tous les sens pour la réussite de sa capture, enfin son avatar sautait dans tous les sens, elle sur sa chaise avait coupé le son du micro et qui criait de joie comme une détracté, ce qu’elle était certainement. Elle se calma quand les voisins tapèrent durement contre les murs pour avoir du calme. Sérieusement qu’elle bande de rabat-joie frustré qui méritait d’aller finir leur vie dans un bordel en pleine activité pour leur montré un peu de la réalité du monde, mais bon cela n’était pas l’important de savoir de comment les voisins finiraient ou non. Toute contente en tout cas elle se tourna sur un sujet des plus primordial. Donner un nom à son loup noir, enfin louve au vus des indications qu’elle avait sous les yeux en tout cas ; Donner u nom à son animal quand on était dresseur était un moment important, enfin dans l’esprit de Niham déjà. Elle fit une grande réflexion avant de choisir Onyx pour la pierre précieux noir et aussi un clin d’œil qu’elle souhaitait être discret à la première génération des Pokémons.

Une fois cela fait elle décida d’enfin aller faire une exploration de la map plus loin que simplement le lieu de plopage des loups. Elle se souvenait qu’il y avait la ville des elfes, ceux qui courait dans les champs avec des fleurs immonde dans les cheveux. Dire que sa sœur en lui offrant le jeu pansait sérieusement qu’elle choisirait cela. Plutôt mourir que de faire un personnage d’une race qui parlait gaiement avec des plantes et surtout des fleurs. Beurk ! Les fleurs étaient juste bonne à être bruler et rien d’autre. Elle se dirigea vers cette ville pour voir si elle pouvait par hasard y trouver des quêtes simple. Parce que voilà dans son esprit c’était elfes race de joueur naïf donc quêtes simple et naïve qui ne prenaient pas huit mois à finir avec de la chance. Elle avançait le plus rapidement possible en courait et tentant d’évité au maximum les combat sur le chemin pas très à l’aise avec ses dernier n’ayant pas encore lu les indications de comment se servir de son animal en combat.

Elle entra donc dans la ville toujours avec ses accessoires d’oreilles queue de loup blanche sur elle. Pourquoi les retiré c’était très bien et puis elle trouvait cela mignon. Elle regarda tout de même la ville sous ses yeux avec un certain émerveillement, cela avait beau être la ville des naïfs c’était beau. Elle tournait les yeux dans tous les sens quand ils tombèrent sur une forme qui lui rappelait parfaitement un mannequin qu’elle avait vu dans un magasin en attendant chez le médecin, un vrai beau gosse. Elle avait son nom sous le bout de la langue sans arriver à le sortir et en gloussant en l’ayant dans son viseur elle murmura doucement plus pour elle-même que pour autre chose.

« Attaque câlin »

Elle voulait faire cela, mais elle n’avait pas prévu qu’Onyx fonce sur l’homme pour rentrer ses crocs dans son postérieur sans autre forme de procès. Elle blêmit d’un seul coup de son erreur et couru vers la pauvre victime de sa bestiole. Elle fit s’incliner son avatar plusieurs fois, alors que son corps face à l’ordinateur en faisait de même.

« Toute mes excuses monsieur … Ce n’était point désiré… Vous vous portez tout de même bien ? Souhaitez-vous quelque chose pour vous faire oublier cette offense ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aldor Njall
Archer de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 25

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Narandil
Niveau:
1/50  (1/50)
Expérience:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Sam 25 Aoû - 15:22


Et hop voilà encore une belle journée passée entre les quatre murs de son appartement, à regarder passer ceux qui peuvent encore marcher alors que lui, pauvre de lui, est coincé sur son fauteuil. Il regardait avec envie ceux qui pouvaient se mouvoir sans l'aide d'une quelconque machine. Fou de ce constat il préféra se réfugier là où il pourrait marcher selon ses envies : Filandra ! Ses identifiant et mot de passe entrés le voilà pouvant naviguer sans peine sur ses deux jambes. Encore à courir jusqu'à perdre haleine et s'écrouler à bout de force. C'est comme ça qu'il se sentait vraiment vivant, prêt à aller jusqu'à se réfugier dans un monde virtuel pour sentir une nouvelle fois ses jambes mortes.

Il était donc au milieu de jolies fleurs elfiques, en train de leur accorder des sourires charmants et les arrosant d'éloges toutes plus flatteuses les unes que les autres. Il était heureux d'être le centre de leur attention, là il pouvait briller comme l'étoile qu'il était autrefois, son orgueil se gonflait alors que des yeux émerveillés se tournaient vers lui. Il était en cet instant même au paradis. Mais voilà à trop vouloir s'approcher du soleil on fini par s'en brûler les ailes et c'est ce qui allait arriver à notre pauvre petit protagoniste ! Fort de se faire remarquer et se pavaner devant toutes ces elfettes, il ne vit pas le loup arrivé par derrière pour lui croquer le postérieur sans sommation. Ni une ni deux le voilà poussant un hurlement peu viril pour faire part de sa douleur, son image était brisée !

- Houaaaaaa ! Aie aie aie !!! Lâche-moi le loup !!!

Le propriétaire du monstre fit alors son apparition tout en s'excusant à plusieurs reprises. Une elfe noire ! Pourquoi s'excusait-elle ? Cet acte n'était-il pas délibéré surtout sachant l'amour qui liait les elfes aux elfes noirs... Apparemment non. Il se frottait alors le postérieur, là où quelques secondes plus tôt l'animal avait planté généreusement ses canines, plusieurs des elfettes fusillèrent alors l'inconnue du regard tant pour sa nature que pour ce qu'elle avait fait. Il répondit alors aux excuses tout en l'attrapant par la main, évitant ainsi à la nouvelle arrivée de se faire flécher à vue par des demoiselles remontées. Il les salua de la main tout en envoyant quelques baisers volés alors qu'il l’entraînait un peu plus loin, là où lui, l'inconnue et son loup pourraient être tranquille et rediscuter un peu plus de cette histoire.

- Bon excuses acceptées gente demoiselle... mais il faudrait tout de même m'expliquer pourquoi votre animal a choisi mon postérieur comme plat... Ce sera votre façon de vous faire pardonner ce petit incident.

Dit-il alors qu'il passait gentiment sa main dans les cheveux de l'elfe noire pour les ébouriffer, en espérant que le lupus ne prenne pas cet acte pour une quelconque agression de sa part, avoir goûté à sa morsure une fois lui avait amplement suffit. Il l'invita alors à s'asseoir sur un tonneau non loin d'eux pour pouvoir se mettre à l'aise, il ne sait pas pourquoi mais sa réponse risquait fort de l'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Mer 5 Sep - 20:20

Merde de chez merde. C’était vraiment bien sa vaine de se retrouver ainsi avec ce loup si durement acquis qui attaque n’importe comment les beau jeunes hommes du jeu. Par vraiment n’importe qui vu que c’était elle qui avait parlé d’attaque sans faire attention et ayant une personne dans son viseur, un verrouillage automatique en quelque sorte. Bon au moins la bonne chose c’est qu’avec cela elle voyait un peu comment marchait certaine fonction du jeu. Ne pas dire le mot attaque face à un joueur en présence de son loup était maintenant compris. Dommage que cela est dû être testé sur une personne avant. Elle avait toujours le prénom sur le bout de la langue et pendant qu’elle cherchait en s’excusant elle voulut aussi détruire le décor autour. Vraiment les elfes tout simplement n’avaient aucun gout en ce qui concernait l’environnement, trop de fleur.

Elle poussa un faible soupir de soulagement quand elle entendit que ses excuses étaient acceptées et rougit aussi à la main qui à la suite de cela alla sur sa tête. C’était tout doux, vraiment cet univers virtuel donnait de très douce impression et cela faisait chaud au cœur. Elle s’installa presque immédiatement sur l’endroit qu’il lui proposait, manquant de tomber dans la précipitation. Son cœur battant fort et elle jouait avec ses doigts en se mordant un peu la lèvre inférieur avant de prendre une grande inspiration et commencer à un rythme rapide ses explications.

« Vous savez monsieur c’est quelque peu compliquer. Il nous suffit d’un moindre détail qui change la balance de tout ce fil de destin qui nous a conduits ici. »

Elle racontait n’importe et cela n’avait même pas de sens, mais elle se voyait mal expliquer franchement ce qu’il c’était passer tout de même.

« Il y a eu une erreur dans tout cela, certainement un problème de ma connexion. »

Sa connexion n’y était pour rien, mais dire que c’était parce qu’elle avait voulu faire un câlin qu’un loup avez violement attaquer n’était pas du meilleur effet non plus.

« Monsieur vous êtes beau… On ne serait pas déjà vu chez le médecin ? En tout cas vous êtes très beau. »

Cela non plus n’expliquait pas plus le pourquoi du comment, mais du moment que cela lui permettait de toujours dire quelque chose c’était le principal. Seulement voilà elle se stoppa là, sans avoir rien expliqué au final, le souffle un peu d’avoir tout sortit d’une seule traite. Elle aurait tout de même pu respirer un peu entre les phrases, mais non tout était sorti comme de l’eau qui coule d’une cascade sans moyen d’arrêter tout cela. Elle regardait le sol et caressait de façon discrète son animal en attendant de savoir si l’explication quelque peu bancale fournit conviendrait et surtout cet homme est-il un des autre patient chez son médecin. Parce que tout de même cela la turlupinait tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Aldor Njall
Archer de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 25

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Narandil
Niveau:
1/50  (1/50)
Expérience:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Ven 28 Sep - 7:12


La réponse eu pour effet de déstabiliser le dragueur, ne s'attendant pas à une remarque philosophique mais en gros il avait put comprendre que cette attaque honteuse n'était pas intentionnelle : ou cela venait de la demoiselle ou cela était du à un soucis de son ordinateur, pourvu que cela ne se reproduise plus. Au moins ce n'était pas un geste dirigé à son encontre pour se venger ou quoi que ce soit! Il était aussi heureux d'apprendre qu'il n'était pas le seul à faire des gaffes dues surement à l'interface. Au moins ce n'était pas comme si une folle s'était trompée dans ses manipes et au lieu de lui faire "un attaque câlin", elle avait demandé à son loup de l'attaquer! Il pouffa de rire à cette pensée et se passa une main dans les cheveux ce qui eu pour effet de faire une ou deux elfettes qui passaient non loin d'ici. Il leur afficha alors un de ses sourires tout en leur faisant un geste de la main, lorsque la petite elfette noire eu une réaction qui eu vite pour effet de ramener son attention vers elle.

« Monsieur vous êtes beau… On ne serait pas déjà vu chez le médecin ? En tout cas vous êtes très beau. »

Un grand sourire illumina son visage, elle avait du le voir sur un ou plusieurs magazines entreposés dans les salles d'attente médicales, on pouvait être malade et avoir de bons gouts après tout pensa-t-il avant de lui répondre tout simplement.

- C'est probable jeune demoiselle... tout le monde va voir son généraliste lorsqu'il est malade. Enfin cela est valable si vous habitez en Finlande... mais merci du compliment!


Il avait joué la carte du mystère et de la fausse modestie, ne voulant pas dévoiler sa vraie identité pour le moment, et puis c'était amusant de voir la petite chercher où est-ce qu'elle aurait pu le voir. C'est vrai qu'un visage pareil ne pouvait pas s'oublier aussi vite! Nous précisons juste que de telles pensées ne peuvent provenir que de son égo surdimensionné, ils ne peuvent donc pas être imputés au pauvre forumeur que je suis hein! Enfin bref, les voilà qui marchaient tranquillement dans les belles rues de Lothoria lorsque le dragueur attrapa l'une des fleurs virtuelles accrochée à l'une des plantes grimpantes tout aussi virtuelles et la déposa délicatement dans les cheveux de son attaquante.

- Une fleur des villes pour accompagner une belle fleur sauvage!

Dit-il en accompagnant ses dires d'un clin d’œil.

- Sinon que fait une elfette noire dans nos contrées de Lothoria? Je veux dire toute ces verdures ne vous montent-elles pas à la tête? Qu'êtes-vous venu faire dans le coin?

Hop un peu de ropleplay ne pouvait pas faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Lun 8 Oct - 18:20

Ah ? Pas de chance ! Sérieusement pas de chance, aucune chance même. Elle n’avait certainement pas croisé ce bel elfe chez son médecin. Sauf dans l’éventualité très fortuite que son médecin télétransporte ses patients dans une salle d’attente commune. La technologie permettait de faire mille et une chose, mais certainement pas cela. C’était fort dommage pourtant, elle aurait aimé pouvoir le connaitre irl. Pouvoir le montré à sa sœur de façon tangible pour lui prouver que oui elle avait une vie. Qu’elle n’était pas qu’une simple secrétaire cleptomane qui vit simplement avec l’espoir d’un ordinateur qui lui créait une vie. Qu’elle était une personne normal, mais bon tout cela ne serait pas pour cette fois. La prochaine serait certainement la bonne, en tous les cas il payait pour cela. Cela serais si dommage que cela ne soit pas le cas. Elle émit un petit soupir déçus, la prochaine fois elle tomberait qu’elle était certaine d’avoir déjà vu. Pourtant Niham n’arrivait toujours pas à se mettre dans la tête qu’elle ne l’avait jamais vu. Bof elle chercherait plus tard.

« Oui, c’est fort possible que nous n’ayons pas pu nous rencontrer fortuitement chez cet homme de science étant donné notre écart de pays… c’est fort regrettable. »

Elle l’avait soufflé, murmuré, à peine dit, juste susurré lentement comme pour se parlé à elle-même. Elle avait marmonné cela en grognant un peu, mais en gardant un grand sourire. Ne jamais faire paraitre un autre sentiment que la joie dans la première approche d’un client ou autre sauf exceptionnel. Nous n’étions pas dans un cas exceptionnel ou pas encore en tous les cas. Vraiment dommage surtout que la Finlande n’était pas si éloigné de l’Angleterre, quand on regardait cela à vol d’oiseau et sur une carte avec une échelle étrange. Elle aurait pu rêvassé sur cela des heures, mais ce n’était ni le lieu, ni le moment de cela. C’était bien dommage. Elle pourrait faire une recherche internet plus tard. A son travail par exemple. Pendant qu’elle écoute les merveilleuses plaintes des clients qui semblait la prendre pour le service des cœurs brisés en attente d’un rendez-vous important avec une personne gradé. Des cas social les gens franchement. Pour le moment tout était normal, l’elfe noir jouait parfaitement son rôle appris pendant des années de gentille fille sage sans histoire ou autre. Enfin tout se passait bien avant ses stupides fleurs.

- Une fleur des villes pour accompagner une belle fleur sauvage!

La drague c’est quelque chose qui dépasse tout simplement Niham. Quand elle en voit autour d’elle c’est seulement un long soupire d’exacerbation qui sort d’elle. Quand quelqu’un la drague, elle ne comprend pas. Ou alors comme dans le cas-là la personne certes désirable à souhait à commit l’erreur involontaire de sortir l’atout fleur. L’atout qui marche sur tellement de fille avec hormone en ébullition, mais voilà elle n’était pas cela. Elle fixait la fleur en la fusillant du regard et en tentait de se maitriser dans ses prochaine réactions. Il fallait respiré un grand coup. Oui prendre une grande inspiration, ne plus entendre le vois de vis-à-vis qui avait certainement finit de parler. Elle prit une immense inspiration avant de prendre la fleur le plus rageusement possible et la jeter au sol pour l’écraser de toutes ses forces en l’insultant de toutes les insultes possibles qui lui passait par la tête. Elle avait tenté de rester calme, mais cette connasse de fleur la narguait. Elle en était certaine.

« RHAAAAAAAAAAAAA ! »

Ce fut ces derniers cris qui stoppa la litanie de son sortant de la bouche de la jeune dresseuse qui sembla prendre conscience de la réalité. Elle rougit d’un seul coup derrière son écran se demandant si son avatar avait pris les mêmes teintes. Elle tourna le regarda doucement vers l’elfe à qui elle avait mordu le fessier et laissa échapper avec un sourire tout ce qu’il y a de plus tendu.

« … Oups… Vraiment du mal avec les végétaux … role play … enfin voilà … »
Revenir en haut Aller en bas
Aldor Njall
Archer de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 25

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Narandil
Niveau:
1/50  (1/50)
Expérience:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Ven 2 Nov - 11:52


Et ba ce que l'on pouvait aisément dire sans se tromper, c'était que Njall n'eut au aucun cas l'effet escompté. Non seulement le cadeau n'eut pas l'effet escompté mais en plus cela sembla grandement énervé la demoiselle qui ne se fit pas prier pour le lui faire comprendre. La voilà qui déversait toute sa colère et sa rage sur la pauvre plante qui gisait désormais à ses pieds, écrasée par toute la volonté de l'elfette noire. Quand à l'avatar Märchen, il commença à reculer tout doucement en tenant ses deux devant lui, prêt à se protéger de toute possible attaque lancée à son encontre, en guise de représailles.

Il n'en revenant vraiment pas de cette conduite si agressive, surtout de la part d'une jeune femme qui semblait douce quoi qu'un peu étrange. En effet, quand on la mettait coté à coté maintenant on voyait aisément la différence entre la furie vengeresse et la petite fille timide et mal à l'aise de tout à l'heure. Il aurait voulu prendre les jambes à son cou... mais voilà il était dorénavant coincé entre l'elfette, son loup et derrière lui le mur! Se devait être ça la signification de "se retrouver au pied du mur". Donc le voilà pris au piège, retenant son souffle et attendant toute sanction ou espérant qu'une de ses groupies lui viendrait en aide en calmant le petit monstre qui se tenait en face de lui jusqu'à ce que celle-ci ne se calme d'elle-même! Elle avait du remarquer que son comportement l'avait traumatisé, pour sur il n'en menait pas large, complètement collé au mur, les deux mains en avant pour se protéger, une énorme goute d'eau descendant lentement de sa tempe ou encore ses yeux agrandit sous le choc lui avaient-ils donné la puce à l'oreille.

- Euh... Okay?


Il hésitait maintenant à rajouter quoi que ce soit d'autre maintenant qu'il avait gouté au comportement quelque peu explosif de sa vis-à-vis. Il savait maintenant qu’il ne fallait pas la mettre en colère, qu'elle avait quelques excès de colère incontrôlés et s'il ne voulait pas devenir le premier elfe volant, il allait devoir se mettre à carreau.

- Pas de soucis! Pas de soucis! Mais pourrais-je savoir quelles sont les autres causes de vos colères? Je n'ai pas vraiment envie de connaitre pareil raz-de-marée dorénavant...


Dit-il tout penaud, alors qu'il baissait maintenant ses bras et qu'il reprenait peu à peu contenance en lui. L'avatar se gratta l'arrière du crâne alors que Njall restait encore coi sur son fauteuil roulant, si son personnage pouvait prendre ses jambes à son cou, ce n'était pas son cas: on pourrait aisément dire que lui aurait surtout pris ses roues à son cou! Il y avait vraiment de drôles de personnages dans le monde et même s'il savait qu'il avait en face de ses yeux un simple tas de pixels, le caractère n'en était pas moins réel et qu'une personnage vivante se cachait derrière la petite elfette noire. Il tenta donc de calmer l'atmosphère de gène qui venait de se créer avec les évènements précédents.

- Hum sinon pourrais-je te demander ce que l'on pourrait faire mademoiselle... enfin ce que l'on pourrait faire sans que je ne provoque un autre crise hahaha!

C'était une petite blague de sa part pour calmer le jeu et réinstaller une atmosphère de bonne entente mais surtout pour faire quelque chose en fait. Il ne savait pas pourquoi mais depuis qu'il s'était lancé dans la grande aventure qu'était ce jeu massivement multijoueurs, il n'arrivait plus du tout à rester plus de quelques minutes en place, toujours à bouger ou à draguer à droit, à gauche!

Mise en garde:
 

Revenir en haut Aller en bas
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Lun 12 Nov - 7:15

Il y a ce moment où l’on est devant un jeu avec quelqu’un avec qui on parle. Ce moment ultime ou l’ennemi est trop fort et vos paroles ne sont qu’insulte. Ce moment où le monde entier est votre ennemie. Vous souhaitez frapper tout ce qui passe. La haine est là, pas pour longtemps, mais elle est là tout de même. Vous ne faites plus attention à cette personne avec vous. Tout ce qui compte c’est d’exprimé votre colère. Puis une fois que c’est fini, il y a ce moment de gêne par son action et surtout face à la personne qui assister à cela. Ce moment où comme pour Niham quand on en a vraiment fini de prendre une pleine conscience des tout cela on a les joues rougis de honte. Le cœur se stop, on s’est excuser de façon quelque peu minable et on n’attend juste une réaction de la personne en face pour savoir même de comment regarder autre chose que le sol. Pourtant face à un boss super dur et difficile c’est compréhensible comme réaction. Face à de simple fleur virtuel dans un endroit remplit de fleur cela l’est beaucoup moins, surtout quand cela est un cadeau offert.

Elle se sentait bête, pas de son action, mais de plutôt de ne pas avoir à le faire plus tard sans personne pour être témoins de cela. Ici dans son esprit elle n’avait pas réfléchit qu’elle devait être plus fausse, plus comme irl et avoir simplement un sourire à toute épreuve. Même si l’épreuve était des fleurs, elle devait les vaincre avec un sourire, dignement, en se montrant plus forte que ses dernières. Elle bomba le torse à la fin des paroles de l’elfe et passa doucement une main dans le pelage de son loup avec un petit sourire doux aux lèvres. Un sourire faux et calme. Elle fit un pas en arrière pour moins acculer son partenaire contre le mur parce que ce déconnecter serait certainement le moyen de fuite choisit suivant elle. Elle chercha rapidement ce qui pourrait être fait, après tout elle devait bien commencer l’aventure du jeu et ne pas simplement se stopper maintenant qu’elle avait la classe choisit et désiré.

« Votre classe. Vous avez choisi votre classe et fait vos quêtes d’avancer pour cette dernière ? Cela serait plus calme ou alors il doit y avoir des PNJ avec des quêtes simples pour commencer. Oui sans cela pas de crise. Aucune crise. »

Sa main avait quitté le pelage du loup pour passer plusieurs dans ses cheveux comme pour les lisser ce qui était bien inutile là tout de suite. Elle s’étira de tout son être et tendis la main en avant.

« Au fait je suis Hugattack enchanté. Et vous monsieur ? »

Oui voilà tout doux comme quand elle accueillait les personnes dans le hall d’accueil. Juste faire son stupide sourire professionnel et tout ira bien. Elle pourra se plaindre, geindre, grogner et autre une fois qu’elle ne sera plus juste la fille qui écrase les fleurs que l’on lui offre. Elle rit un peu en sentant son loup se coller à elle sans aucune raison. Jouer la carte de l’oublie de l’action d’avant pouvais le faire, enfin certainement. En tous cas sa main tendue plein d’espoir face à elle était un bon début.

« Et vous savez je crois qu’il y a une quête pour sauver une fermière pas très loin, juste trouver un anneau qu’elle a perdu à ce que je me souviens. Simple et calme. Alors ? »

Oui le début de la quête devait juste trouver un anneau ensuite ce qui se passait une fois cela arriver elle n’en avait aucune idée, peut-être qu’on leur donnait simplement à manger pour cela. Oui peut-être. Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Aldor Njall
Archer de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 25

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Narandil
Niveau:
1/50  (1/50)
Expérience:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Dim 2 Déc - 9:38

L'avatar de Njall avait prit les mêmes traits que ceux de son propriétaire à l'instant même où le faux sourire de la petite dresseuse était apparu, il attrapa alors son menton entre ses fins doigts et murmura d'un ton neutre.

- Vous savez... dans mon métier j'ai du utiliser de semblables sourire... Et je déteste en voir lorsqu'ils me sont adressés. Ça me fait penser à mes patrons, et j'espère ne jamais devenir comme eux... Alors s'il vous plait, tachez à l'avenir de ne plus en faire... Je préfère de loin vos colères à ce genre de masque...

Son regard était dur, ses traits tirés et plein de mystère. Il lâcha alors le visage de l'elfette noire, il s'en fichait de se recevoir tout un tas de baffes ou de coups de poings suite à ses agissements mais il avait assez eu à faire avec ces faux sourires dans le passé qu'il préférait ne plus jamais en voir et c'était sorti tout seul, presque malgré lui alors qu'il tentait de contenir tout sa rage. "Ce n'était pas la faute de la demoiselle après tout, elle n'en savait rien", telles étaient les paroles qu'il se répétait inlassablement dans sa tête pour se calmer. Il avait abandonné le monde de l'hypocrisie en même temps que celui du mannequinat et ce n'était très certainement pas pour le revoir de sitôt dans un moment de détente. Oui là ils pouvaient être tels qu'ils étaient réellement, sans à avoir à se soucier du qu'en dira-ton des gens autour.

- Vous êtes beaucoup trop mignonne pour afficher de pareils sourires... Ils ternissent votre beauté naturelle...

Dit-il alors qu'il avait tourné le dos à la jeune fille pour sortir de la ruelle, pesant le pour et le contre de la proposition de quête relative à l'anneau. Tant qu'il ne fallait pas affronter mille et uns dangers pour le détruire au cœur d'un volcan protéger par une tour surplombée d'un œil géant tout allait bien. Il se retourna alors vivement et affichait un sourire qui lui était naturel.

- Non je ne les ai pas encore faites, je n'ai pas encore trouvé le PnJ qui me donnait la quête... Pour être honnête, je me suis plus mis à me balader à droite, à gauche plutôt qu'à penser à chercher mon maitre de classe...

Dit-il un sourire gêné sur le visage alors qu'il se grattait l'arrière de la tête pour confirmer ses dires. Il avait uniquement les compétences de départ et n'avais pas été chercher ses nouvelles attaques... Quel boulet! Puis il vint le moment de donner son choix quand à la proposition de l'anneau.

- Je me nomme Märchen! En chanté de vous connaitre mademoiselle Hugattack!


Il s'agenouilla alors devant elle dans une révérence polie et se releva par la suite.

- Pour ce qui es de la quête, pourquoi pas. C'est très bien les petites quêtes toutes simples pour commencer. Ça évite de foncer tête baissée vers un danger que l'on n'aurait mesurer et de se retrouver en grand danger. Je vous suis donc, allons voir cette pauvre fermière!
Revenir en haut Aller en bas
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Mar 11 Déc - 18:13

Vous saviez qu’il y avait un moment où l’amour digne de celle d’une groupie folle devient celui doux et étrange d’une mère envers son enfant. Un amour tout doux, mais tout aussi destructeur, voir encore plus. Un groupie un jour malgré son admiration finira par se lasser, finira par avoir autre chose qui lui englue les yeux comme de la merde. Il y aura toujours quelque chose pour faire passer un cap à une groupie. Cela peut être ce trouver un copain, une nouvelle idole, comprendre dans de rare cap que ce qu’elle vénérait n’était qu’un simple homme parfois pourris jusqu’à la moelle, une attaque de chien, une année de misère, un simple coup de vent. Oui il y avait une liste tout ce qu’il y a de plus long de ce qui fait que l’intérêt d’un groupie peux n’être que aussi éphémère que la vie d’un beau papillon dans ce monde. Mais quand cette amour sans réel raison devenait un amour maternel cela devait quelque peu pire et malsain en soit.

Une mère n’est pas forcement l’idéal. Il y a autant de mère différence qu’il y a de femme dans le monde, voire peut-être plus. Ce qui ne change pas c’est ce qui est nommé l’amour maternel. Un amour qui fait que l’on adore la personne pour ses actes, quel qu’il soit, et que l’on souhaite le voir grandir sans pour autant partir loin de soi. C’est un amour qui vient souvent avec un lien de sang, un amour qui est étrange en lui-même. Un amour que la jeune Niham était en train de ressentir pour cet elfe quelque peu étrange. Après sa remarque sur son sourire elle l’avait totalement arrêté. Elle avait été décontenancée par cet homme capable de voir un faux sourire d’un vrai. C’était rare ce genre de personne, enfin c’était plutôt rare ce qui font clairement la réflexion sur le sourire en question. Elle le regarda de la façon la plus neutre possible pendant qu’il déballait son discours en hochant la tête entre chaque phrase dites comme pour l’enregistrer correctement.

« Bon garçon… euh … Je voulais dire enchanté aussi. »

Avec le début de sa phrase elle lui avait tapoté doucement la tête avec cette fois un vrais faible sourire. Elle l’avait fait plus par instinct que pour une autre raison. Elle avait d’ailleurs rapidement enlevé sa main après que l’information de ce qu’elle venait de faire arriva à son cerveau. Ses joues rosir un peu chez elle pendant qu’elle était visiblement excitée par tout cela. Elle avait une sorte de fils, enfin un ami, il fallait qu’elle se calme. Même son loup à côté d’elle semblait bouger au rythme de son cœur plein de joie de cette situation.

« La ferme. Oui il faudrait aller à la ferme. La bague ne doit pas être une quête trop difficile, juste un objet à récupérer sur un monstre certainement … »

Elle se stoppa avant de le regarder durement. Elle ne tient bien droite et comme si c’était parfaitement normal lui prit les deux épaules dans les mains et le fixa droit dans les yeux.

« Jeune homme vous êtes bien couvert pour sortir n’est-ce pas ? Vous avez pensé à faire que votre équipement soit correct et que votre arme soit au bon niveau ? … Vous avez au moins une arme n’est-ce pas ? Parce que ce n’est pas avec un bras en moins que l’on va pouvoir faire grand-chose pour la fermière. »

Vous saviez que les parents, même fictif peuvent être vraiment étouffant quand ils s’y mettent ?
Revenir en haut Aller en bas
Aldor Njall
Archer de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 25

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Narandil
Niveau:
1/50  (1/50)
Expérience:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Dim 6 Jan - 15:06



Ça y est, la bonne humeur et la bonne entente étaient de nouveau dans le petit duo. Plus de faux sourire, non! Plus de masque non plus! Voilà qu'ils étaient enfin eux-même sans retenue aucune. Le "bon garçon" de celle qui semblait la plus jeune des deux eu pour effet de faire rire le plus vieux. Il se laissa néanmoins tapoter la tête par la plus petite, situation assez rigolote à voir compte tenu de la différence de taille entre les deux avatars. Un petit screenshot plus tard et ils pouvaient blablater quand à la suite de leurs péripéties.

- Oui un objet à trouver surement sur les créatures du coin... peut-être au pire des cas sur un monstre un peu plus coriace que la moyenne, comme tu me l'as fait remarqué. J'espère juste que l'on ne va pas devoir aller la chercher au beau milieu d'un camp de gobelins... Je hais ces sales petites bestioles...


Il prit un air boudeur à l'idée de devoir passé des heures à calmer ces vermines quelques peu collantes et mal-léchées pour récupérer un si petit objet. Il fut vite sorti de ses pensées par l'air grave que la petite elfette noire venait de prendre. Il pensait qu'elle allait confirmer ses craintes et tomba de haut lorsqu'elle fit part de son embarras. Apparemment elle s'inquiétait beaucoup pour sa santé... Ils sont dans un jeu vidéo, et jamais il ne pourrait vraiment attraper du mal surtout avec le temps que les programmeurs et créateurs avaient implémentés dans cette partie du monde. Un beau soleil et des températures quasi-estivales! Il regarda alors ses vêtements et put constater qu'au plus grand regret pour la demoiselle, il avait laissé sa tunique entrouverte et sa chemise en dessous n'était pas du tout attachée, laissant ainsi à l'air libre sa poitrine légèrement bronzée. Il afficha alors un sourire gêné mais lui répondit tout naturellement.

- Mais oui je suis bien équipé, arme prête et réparée chef! C'est bon on peut y aller!

Après tout ce n'était pas ce petit bout de femme qui allait l'habiller à sa guise. Il était grand et vacciné, il pouvait se vêtir à sa convenance. Surtout qu'il avait entendu parlé d'un jeu dans lequel on pouvait jouer un barbare tueur de dragon qui se trimballait uniquement en pagne dans les montagnes gelées et cela ne choquait personne. Il fut néanmoins attendrit par l'intention et lui caressa doucement la tête. Il invita alors la jeune dresseuse à avancer dans la direction de la suite de la quête. Direction: une petite ferme elfique non loin de là, au moins ils ne passeront pas trop de temps inutile à ne rien faire mis à part marcher. Mais il ne put retenir et alors qu'il passait son regard ambre vers le loup, il fini par questionner sa maitresse.

- Au fait, il n'est pas difficile à contrôler? Enfin je veux dire ton loup. Voilà je pensais me spécialiser en dresseur en second métier. En gros devenir un chasseur pour que j'ai moins de difficultés à combattre. Avoir un allié de confiance toujours à mes cotés...

Il se risqua alors à caresser la tête du loup, espérant au fond de lui que l'animal ne prenne pas son geste pour une tentative d'attaque et ne veuille lui mordre le postérieur une seconde fois. Au pire il prendrait ses jambes à son cou et fuirait jusqu'à la ferme pour s'enfermer dans les bâtiments jusqu'à ce que la rage du canidé ne soit plus qu'un mauvais souvenir...

Revenir en haut Aller en bas
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Mer 6 Fév - 19:03

Il ne faut jamais se moquer des gens autour de soi. Jamais, sinon un jour cela vous retombera sur le nez. Il est dit qu’un monstre viendra vous dévorer tout cru avant de vous faire subir les dernier outrage, oui dans cet ordre-là. C’est terrible, n’est-ce pas ? Imaginer cette bête grouillante de poil qui rampe au sol comme un vers. Ça sera gluant en plus pour rajouter, ça se glissera dans votre lit au moment où vous ne vous y attendez le moins. Ses crocs petits et tranchants vous ferons souffrir le martyre et plus vous souhaiterez vous enfuir, plus vous serez aspiré. Même une fois complétement dévoré vous aurez encore tous vos sens en plus de la douleur pour sentir se monstre finir de vous humilier. Tout cela était l’une des joyeuses petites histoires que la tante de Niham lui racontait quand elle avait tout juste quatre ans. De quoi vous apprendre à vie de ne pas se moquer du monde à vie. Ou non. Quoi qu’il en soit, elle souhaitait raconter cette histoire dans les moindres détails, avec même des compléments d’information au chasseur là tout de suite. Elle n’était pas miro ! Elle voyait très bien que la tenue de son vis-à-vis était tout sauf correctement mise. Sérieusement on leur apprenait quoi au enfant maintenant ? Sans même demander plus son avis elle entreprit de remettre droite et bien fermé correctement le haut de tenue.

« Vous allez faire peur au pnj sinon. Comme cela au moins elle tombera dans les pommes par votre beauté et pas votre manque de savoir-vivre … enfin de vêtements. »

Sa langue avait fourché sur la fin. Elle lui adressa un sincère sourire d’excuse avant de retirer ses mains assez fière de sa remise en place. Parfait, là il allait faire craquer même l’intelligence artificielle. Onyx viens passer entre ses jambes pour se coucher tranquillement dans l’attente d’un vrai mouvement de la part de l’elfe noire.

« Un loup ou même un animal ici est très facile à contrôler. Il n’y a rien de plus simple. »

Menteuse, elle n’avait encore rien compris de comment faire, mais bon il fallait dire qu’elle n’avait pas encore fait sa quête de classe qui lui permettrait d’avoir les bases de la maîtrise et se débrouiller toute seule. C’était peut-être aussi pour cela qu’elle cherchait des personnes pour faire des quêtes, pas besoin de vraiment contrôler si les gens autour le faisaient pour vous. Il faudra tout de même qu’elle apprenne. Elle voulut dire aussi ce qu’elle souhaitait faire comme classe secondaire, mais là tout de suite elle eut le droit à une vision d’elle qui maîtrisait le feu en complément. C’était cool, ça faisait peur.

« J’aimerais personnellement me spécialiser dans les soins. »

Là c’était plus calme et puis des soigneur, aller savoir pourquoi, ce n’était pas souvent la classe la plus jouer. Le jeune femme fit un pas en arrière puis se retourna et pointa un tas de pixel au loin.

« La ferme est là-bas et à ce que j’ai pu voir, je ne me souviens pas de gobelin, mais après mes souvenir peuvent ne pas être bon. »

Elle commença à se diriger vers la direction de la ferme en lançant avant un petit regard en arrière pour être certaine que son compagnon ne fuit pas avant le début. Il fallait être prudent dans la vie. Toujours. Surtout quand on rencontre certaine personne qu’il faut fuir sans poser de question.
Revenir en haut Aller en bas
Aldor Njall
Archer de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 25

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Narandil
Niveau:
1/50  (1/50)
Expérience:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Ven 15 Fév - 13:35



Tout ce qu'on pouvait dire c'était que la petite n'était pas dupe, elle voyait claire dans le jeu du séducteur et le rattrapa bien vite pour mettre sa tenue vestimentaire plus à ses gouts. Et voilà donc le petit elfe Narandil habillé comme un prêtre... autant vous dire que dès que la petite dompteuse eu le dos tourné, il s'empressa de défaire une ou deux ficelles pour ne pas finir étranglé par tant de tissu sur sa propre personne. Il avait tout de même besoin d 'une bonne liberté de mouvement pour fui... pour pouvoir entamer de gracieux gestes de parades à l'encontre de ses ennemis! Lui était un tireur et non un de ces barbares de gardien ou autres tanks ne faisant qu'encaisser les coups pour les autres. Lui devait jouer dans la finesse et la subtilité, une liberté de mouvements lui était donc plus bénéfique qu'être enfermé dans ses vêtements serrés... cette excuse suffit-elle? En tout cas c'était le raisonnement de notre joueur en cet instant et il aurait été fou de vouloir l'en faire changer.

Il écouta alors sa compagnonne lui indiquer quelques règles au niveau du dressage de bête et commençait à douter des paroles de la plus jeune, mais par respect fit mine de la croire et d'écouter attentivement. Après tout, elle avait malencontreusement ordonné à celle-ci et donc n'avait pas les pleines capacités à la contrôler. Avoir un pet devait être quelque chose à maitriser parfaitement et en cela il trouvait la petiote à ses cotés très courageuse. Un air de profond respect se dessina sur les traits de l'avatar elfique du joueur. Il fut toutefois un peu surpris d'entendre la vocation de la demoiselle.

- C'est original de vouloir suivre un tel chemin mais bon on manque cruellement de soigneurs et une nouvelle dans le domaine est toujours bien vu! Donc bon courage pour la suite et désolé de ne pouvoir être utile en la matière... Je ne peux que vous encourager à suivre cette voie et vous encourager gente dame...


Il s'inclina alors respectueusement, une main posée sur sa poitrine. Il se voyait déjà en prince charmant devant sa princesse et espérer briller ainsi aux yeux de la petite elfette noire. Il se releva ensuite promptement tout en époussetant ses habits, ba oui jouer aux chevaliers servant ça pouvait paraitre classe mais ça salissait aussi les vêtements. Notre duo pu donc rejoindre la ferme où les attendait la fermière pour leur donner leur plaisante quête... ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Mer 20 Mar - 16:38

La vie d’un PNJ n’est que rarement chose facile, le bon côté est qu’ils ne s’en rendent que rarement compte. Tout, littéralement tout peut leur arriver : décapitation, écartèlement, être mangé (ou enterré) vivant par des hordes de monstres déchainés et parfois (mais tout de même très rarement) tout ça en boucle dans la même journée. Mais après toutes ces émotions il leur suffit de disparaitre dans le néant pendant qu’une copie identique en tout point apparaisse après un certain temps pour prendre leur place.

Mais tout cela est hors-sujet et n’a pas sa place ici, puisqu’il est rare que cela se produise pour les petits donneurs de quêtes de départ, ce qui est le cas de notre petite paysanne à l’apparence inoffensive et dont le nom pousserait à lui donner le bon dieu : Sandra Pin-Veines. Mais tout cela n’était qu’un masque, en réalité elle n’était qu’un amas de données qui était condamné à répéter de façon incessante une seule et même activité, à savoir casser les...demander de l’aide aux aventuriers et aventurières qui s’aventuraient en ces lieux pour retrouver son anneau perdu.

D’ailleurs deux de ces zouaves approchaient au loin, mais elle ne sembla pas réagir à leur présence avant qu’ils ne l’interpellent en apercevant le point d’exclamation qui trainait au-dessus de sa tête, signe qu’elle avait une quête pour eux.


« Bonjour braves aventuriers, je suis sincèrement désolée, mais j’ai urgemment besoin de votre assistance, pourriez-vous m’aider à retrouver un objet perdu ? »

Après l’acceptation de l’un des deux loustics, la PNJ continua d’exploser son problème.

« Voyez-vous, j’ai perdu un anneau tout à fait ordinaire, une babiole sans aucune autre valeur que celle des sentiments. Il me venait de ma mère qui le tenait elle-même de sa mère, cela depuis une éternité. Et je l’ai malencontreusement perdu dans la forêt là-bas la semaine dernière quand je cherchais du bois. Je suis donc bien embêtée, alors pourriez-vous m’aider s’il vous plaît ? »

Une fois son discours terminé, elle reprit une pose neutre, signe qu’elle était prête à d’autres interactions.
Revenir en haut Aller en bas
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Mar 2 Avr - 15:05

Saloperie de PNJ incapable de garder avec eux un stupide anneau. S’il avait vraiment une valeur sentimentale pourquoi ne pas l’avoir perdu dans une forêt ? Avec des créatures dangereuses en plus certainement, crétine sans cervelle que cette femme. Sa voix lui cassait les oreilles, la voix qu’avant certaine personne qui se présentaient à l’accueil. Ses voix qui vous hérissent le poil juste en les entendant chanter dans l’air. Celle qui lui faisait du coup mal à la joue pour garder son sourire professionnelle. Des hypocrites, mais à quoi s’attendait-elle d’une intelligence artificielle ? Et puis ce n’était pas le but d’un PNJ d’être hypocrite et de donner en boucle la même quête à des pauvres joueurs qui souhaite monter en niveau. Perdre en boucle le même objet pour ensuite le demander de le retrouver. Une partie de chasse à l’œuf de Pâques même en plein hivers en gros. La dresseuse tapa du pied agacer d’avance par la quête, dire que c’était elle qui avait proposé de la faire en plus. C’était presque risible. Elle eut envie, pendant quelque secondes, de voir ce qu’il se passerait si Onyx attaquait cette femme. Y aurait-il une quête annexe qui se lancerait ? Il faudra qu’elle tente un jour, mais pas tout de suite.

« Du coup madame, voudrais que l’on récupère le morceau de ferraille dans une forêt car elle n’est pas capable de ramasser correctement du bois … Vous savez poser des pièges ? Que l’on tente de faire dans le subtile, avant de foncer dans le tas. Du coup les pièges c’est votre truc ? »

Un chasseur qui ne sait pas poser de piège, c’est comme un dresseur sans animaux non ? C’était du jamais vu, enfin certainement… Pitié qu’elle soit avec un qui n’avait pas à attendre le niveau 63 pour en poser face à lui. Elle se frotta les mains et avança doucement vers la forêt. Il fallait avancer, au pire le subtile c’était pour les tapettes … et les bas niveaux … Au pire, dans la forêt là tout de suite le gros souci allait déjà de se repère sans se perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Aldor Njall
Archer de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 25

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Narandil
Niveau:
1/50  (1/50)
Expérience:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Jeu 1 Aoû - 18:38



Si le dragueur prenait son mal en patience et faisait bonne figure devant le PNJ, même si il n'y avait pas vraiment raison pour faire bonne figure devant un amas virtuel, la charmante petite dresseuse ne se fit pas prier pour faire part de son désaccord. La voilà qui beuglait à tout va contre ces imbéciles de personnages qui osaient perdre, et de façon répétée, des objets qui leurs tenaient soi-disant vraiment à cœur. D'un coté elle n'avait pas tout à fait tort: quand on tient à quelque chose, on se débrouille pour ne pas le perdre dans un endroit infesté de créatures toutes plus agressives les unes que les autres. Il tapota amicalement la tête de son alliée.

- Calmez-vous gente dame, cela ne sert à rien de s'énerver pour de telles broutilles.

Il préféra ensuite retirer sa main de la tête de la petite elfe noire, histoire qu'un certain animal de compagnie canin ne prenne pas cela pour une attaque et décide d'aller planter ses crocs dans sa chair tendre déjà bien meurtrie. Il fut pris par surprise, et non par un grand barbare assez bourrin, lorsque cette dernière décida de lui poser une question tout à fait embarrassante.

- Euh... Comment vous dire ça... Je ne suis qu'un humble archer et non un puissant chasseur. Et en ce sens, je ne peux pas poser de pièges... Tout du moins, je ne sais du tout comment en fabriquer. Mes compétences se limitent à tirer des flèches et toucher mes adversaires de loin, s'ils se rapprochent je dois alors entamer une procédure de replie stratégique.

Il se gratta alors l'arrière du crâne comme pour confirmer ses propos. Puis suivi tout penaud la chef de groupe: direction la forêt pour retrouver la bague. Il décrocha alors son arc de son dos et prépara une des flèches, la dernière fois il avait eu quelques soucis lorsqu'il avait visité une forêt et comptait ne pas réitérer une telle expérience... Mais là au moins il n'était plus seul, il avait une petite dresseuse avec lui et espérait vraiment que cela fasse la différence.

Revenir en haut Aller en bas
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Mer 2 Oct - 16:29

« Veuillez bien m’excuser cinq petites minutes, je reviens rapidement. »

Niham se mit rapidement en afk dans le jeu, coupa son micro et attrapa le troisième livre à droite sur la petite étagère en bois, celui qui était très précisément à la deuxième rangé. Elle n’était pas manique, elle savait juste avec une précision presque parfaite ce qu’il y avait autour de son ordinateur pour ne pas avoir à se déplacer si elle souhaitait quelque chose. C’est comme les bonbons qui se trouvaient dans la boite en haut de l’écran, ses lunettes justes à côté de l’enceinte droite et les mouchoirs sur le petit tiroir rouge en dessous des capotes. Toujours savoir ce que l’on a chez soi est une chose importante.

Les archers et les chasseurs sont deux classe proches, trop proche, mais avec leurs propres particularités. Non, le fait de porter un arc et de savoir s’en servir ne faisait pas de vous un chasseur, dommage. La jeune dresseuse avait une forte tendance à mélanger les deux. Pour elle les deux utilisaient des arcs ET des pièges. Mais, non. En plein dans le caniveau. Les pièges ne faisaient pas parti des compétences de l’archer. Dans le pire des cas son sort de capture à elle ressemblait plus à un piège que les compétences de base de l’archer décris dans le manuel de stratégie bas niveau qu’elle avait sur les genoux. Heureusement qu’elle avait coupé le son du micro, certaine insultes dites aurait été très peu approprié pour rester encore un peu crédible. Déjà que le coup des fleurs n’avait pas été à son avantage, autant ne pas en rajouter une couche trop rapidement. Après une longue inspiration l’albinos se remit complétement dans le jeu.

« Toutes mes plus sincères et plates excuses, un besoin urgent m’a prise de court. »

Ils avaient bon dos les toilettes, mais bon, au moins c’était plausible, puis ce n’était pas comme si elle avait quitté le jeu en plein milieu d’une horde ennemie non plus. Le tout était de faire une moue un peu triste et gêné pour que ça donne vrais, attention à ne pas trop exagéré tout de même. Elle aurait peut-être dû faire une carrière dans le monde du spectacle plutôt que devenir secrétaire. Quoi que secrétaire demandais souvent de forte compétence d’actrice. Parler poliment et calmement avec un grand sourire au couillons de gros porc qui demandais pour la quinzième fois de la mâtiné de quand était son rendez-vous du lendemain après-midi. Oui même au téléphone le sourire est important, il se sent. Une douce odeur de maman ou de confiance, enfin c’est ainsi qu’elle se le visualisait. Voilà, quand une odeur de maman est dans l’air la personne au bout du fil sourit. Il y a pas beaucoup de sourire de l’autre côté du combiné. Elle ne força pas le sourie là, l’homme avait déjà montré une fois sa compétence à faire la différence entre u vrai et un faux, elle préférait ne pas se reprendre une nouvelle fois la remarque dans la poire. Qu’importe si manger des fruits et légumes c’étaient bon pour la santé.

Elle caressa doucement la tête d’Onyx en regardant la forêt une nouvelle fois.

« Je vous propose damoiseau que je sois l’appât. J’attire les ennemie à porter de vos flèches et vous les éliminé, mon pet tentera de les garder relativement, très relativement, sur place pour que le tir soit plus facile. Nous pourrons ainsi réussir à chercher dans les objets qui tomberont des ennemies le bijou de notre tâche. Savez-vous viser ? »

Si il répondait non c’était décidé, elle deviendrait PK professionnel pour que cet elfe ne souhaite plus jamais de sa vie toucher un ordinateur et rentre à sa maison. Dans l’autre cas la vie est belle et elle lui fera un câlin à la fin de la quête en tripotant discrètement, autant que cela est possible quand on est collé à l’autre, le beau corps sous ses doigts. Elle voulait que la vie soit belle. En attendant elle commença doucement à se diriger vers le commencement de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Aldor Njall
Archer de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 25

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Narandil
Niveau:
1/50  (1/50)
Expérience:
17/100  (17/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Sam 26 Oct - 11:00

Face à ces révélations, l'archer avait peur que sa nouvelle alliée préfère se passer de sa compagnie. Mais si ce n'était pas sa faute si les développeurs avaient choisi de transformer les archers débutants en sprinters professionnels plutôt que de leur octroyer une compétence afin de paralyser leurs adversaires. Il n'y était pour rien lui... Il était même la victime dans cette histoire.

La peur s'insinua en lui alors que l'elfette proposa de le laisser seul pendant cinq minutes. Il n'était pas rare de faire croire à une pause pour en profiter pour se déconnecter sauvagement et fuir. Il se gratta l'arrière du crâne tout en acquiesçant, cette fois c'était à son tour de jouer au faux sourire.

- Pas de soucis belle demoiselle, je vous attendrais...

Puis l'elfe noire s'immobilisa complètement, le regard perdu dans le vide. Voilà alors à quoi ressemblaient leurs avatars lorsqu'ils n'étaient pas devant l'écran. Il passa plusieurs fois sa main devant le visage de son alliée puis alla s'asseoir sur un rocher non loin du petit chemin.

Il en profita pour décocher quelques flèches sur les deux gobelins qui avaient eu la bonne idée de vouloir s'en prendre à notre charmant duo puis posa sa tête sur son genou, pensif.

Au moins l'avatar n'avait pas disparu, peut-être était-elle vraiment aller aux toilettes et il se faisait une peur pour rien. Puis l'elfette se remit à bouger. Ses pensées allant plus vite que son cerveau, il sauta de sa pierre et enlaça la demoiselle dans ses bras tout en lui souhaitant un bon retour. Bon là c'est clair que le charisme du beau prince charmant avait du s'en prendre un sacré coup mais bon tant pis...

- Ah vous revoilà! Et bien bon retour parmi nous alors!

Puis il la lâcha pour reporter son attention vers la forêt, c'est là qu'ils devraient se rendre et ça n'allait pas être une partie de plaisir compte tenu du fait qu'ils étaient deux classes à distance. Il fallait jouer les bourrins à flèches pour s'en sortir mais ça allait surement passer...

Il écouta néanmoins la proposition de la dresseuse avant d'expliquer son point de vue.

- Il serait fort regrettable de vous perdre ainsi, je pense que votre loup ferait un meilleur tank que vous... Je propose donc qu'à deux nous nous acharnions sur les ennemis pendant que votre loup les garde à distance raisonnable. Qu'en pensez-vous?

Il dégaina alors son arc, prêt à toute éventualité. ça allait être un joli massacre que ce soit d'un coté ou de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Dim 15 Juin - 20:09

S'il y'a bien une chose que l'on ne peut reprocher à un gobelin, du moins en général, c'est d'être trop intelligent pour son bien. en effet, à part de (très/trop) rares exceptions, ils n'étaient tous que des êtres sans défenses (enfin du moins c'était ce que racontaient tous les livres d'histoire, et si on ne pouvait leur faire confiance, que pouvait-on faire ? Les bruler ?).

Toujours est-il que pour n'importe quel être doué d'un minimum de jugeote, voir un ou plusieurs de ses compagnons mourir quasiment instantanément sous les coups (enfin ici les flèches) d'un ennemi, élicite souvent une réponse classique : soit on cherche à venger ses amis, soit on fuit loin en espérant ne pas avoir été vu.

Et bien dans cette situation, je pense que personne ne saurait jamais dire si la réaction des compatriotes gobelins de ceux qui venaient de tomber sous les attaques de Narandil était "classique", surtout quand on considère le niveau de loyauté chez les gobelins. Mais à peine nos deux amis avaient-ils fini de mettre en place leur plan, que quatre nouveaux assaillants se jetaient sur eux, prêts à en découdre, il semblerait qu'ils visaient pour le moment l'archer ayant massacré sans remords leurs congénères, mais cela pouvait changer à tout moment si quelqu'un d'autre les attaquait.

Certes, au final ils n'étaient que des monstres faibles, de bas niveau, mais cela pouvait toujours jouer un mauvais tour à leurs ennemis s'ils se laissaient emporter par leur sentiment de supériorité.
Revenir en haut Aller en bas
Niham Nettle
Dresseur de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 11

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Hugattack
Niveau:
2/50  (2/50)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   Sam 2 Aoû - 5:38

Drogué. Accro est le mot qui est plus souvent utilisé par sa sœur qui lui sert littéralement de psy, mais drogué allait tout de même mieux. Drogué aux contacts physiques. Aux câlins en particulier. Deux bras qui vous sert et qui réchauffe un peu votre cœur. Même pour juste quelque seconde. Juste le temps d’une minuscule étreinte. Ça n’avait pas besoin d’être long pour être complétement plaisant et réconfortant. Même là, à travers un écran, dans une dimension qui au final n’existait pas ça réchauffait le cœur. C’était si spontané, si normal, si doux. Elle en aurait presque ronronné face à son écran. Sur un petit nuage elle avait complétement oublié un temps la situation de base dans laquelle ils étaient. Après tout ce n’était pas du tout comme si les ennemies étaient à deux pas d’eux. Pas du tout.

Enfin cette absence fut brève et plus vrais que la précédente, mais là n’est point la question. Oublions ce moment d’oubli et intéressons plutôt à l’important. Cette fichu quête qui demandais de récupéré un bijou entouré par les gobelins qui leur fonçaient dessus. Attendez. Minute papillon. Comment cela les gobelins leur fonçaient dessus ? Et merde ! Il avait pris l’agro pendant qu’ils mettaient en place leur plan pour les attaquer. Plan qui impliquait de les garder à distance et du coup de ne pas les laisser approcher aussi près que ce qu’il souhaitait faire là tout de suite. Pas bon comme première approche.

« Onyx ! Attaque ! »

Ok, elle avait spammer l’action d’attaque comme une folle furieuse pour que son loup fonce et ainsi tente de reprendre l’agro, mais faire croire qu’on avait la situation bien en main était beaucoup plus reposant et moins humiliant aussi. Aller savoir pourquoi, mais quand on dit que l’on a perdu son sang-froid face à une horde de petites créature bas level qui allait droit vers vous ça n’a pas du tout la classe. Vraiment pas. Bon maintenant que son loup était lancé dans la bataille elle devoir faire attention à sa barre de vie, au fait de lui faire un maximum évité les coups et à l’aider aussi de son côté avec … sa dague. Chiotte elle avait aussi oublie ce minuscule détaille. Elle était une unité au corps à corps tant qu’elle n’aurait pas avancé son arbre de compétence ou choisi sa classe supérieure, deux choses qui n’arrivaient pas au niveau 2 étrangement.

Elle regarda sa main puis son compagnon de quêtes avant de poussé un faible soupir et de se mettre sur ses appuie pour foncer dans le tas comme une brave kamikaze.

« Votre plan avait du bon, mon cher ami, mais je ne suis point avec des armes à distance. Je me dois donc de vous laisser ici en priant que vous ne me preniez en aucun cas pour une cible. Si vous avez des gobelins qui arrivent, hurlez… et courrez aussi ça fera gagner du temps. »

Sur ses bonnes paroles pleines de réalité du moment la dresseuse se lança dans le combat sans attendre. Plus elle attendrait plus les ennemie serait proche et moins l’archer pourrait être utile. Vivement qu’elle soit plus haut niveau pour ne pas devoir foncer ainsi. Quoi que ça avait l’air amusant mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'attaque d'un câlin [pv : Njall]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'attaque d'un câlin [pv : Njall]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» L'attaque orque
» Attaque d'un camp orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elemental Faith :: Filandra :: Furiden :: Lothoria-
Sauter vers: