Un jeu de rôle au thème original qui vous permet d'évoluer dans un monde aux possibilités infinies.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Filandra..L'Histoire (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Genesis
Intelligence Artificielle
avatar

Nombre de messages : 80

Feuille de Personnage
Pseudo In-Game: Genesis
Niveau:
1000/1000  (1000/1000)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Filandra..L'Histoire (2)   Dim 27 Mai - 14:04

Le moment le plus difficile à déterminer dans une histoire est de savoir où s’arrête la Légende et où commencent les faits.

Pourtant dans l’histoire de Filandra, Légendes et Faits sont intimement liés, a tel point que l’un ne serait rien sans l’autre, c’est pourquoi excusez moi si tout ceci vous semble incroyable et dément, c’est pourtant la plus stricte vérité...

x| L’Age des Légendes |x

Après la naissance et le réveil de tous ces peuples démarra une longue et prospère Ère de paix entre tout le monde. Durant cette dernière, Néant envoya d’autres créatures peupler le monde, il y avait les centaures, les faunes, des animaux intelligents, des espèces de toutes sortes bien qu’aucune n’avait de pouvoirs égaux aux Divinités des temps anciens qu’elles soient mineures ou majeures.


Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, les Elfes faisaient partager aux Humains la sagesse qui leur avait été donnée par Néant (désormais appelé Omni). Les Elfes et les Hommes apprirent des Nains comment forger les armes, et ces derniers découvrirent l’amour de l’or et des métaux précieux. En résumé les trois groupes d’Enfants d’Omni apprenaient les uns des autres.


Mais dans les enfants, il y avait une race qu’on avait presque oublié : les Dragons, ils volaient en permanence dans les cieux, majestueux et bienveillants la plupart du temps.

Mais ce premier âge d’Or vit aussi l’arrivée des Magiciens, ces derniers étaient des êtres qu’Omni avait envoyé de par delà les Mers avec le savoir de la « Grande Magie » ainsi que de la Magie Primordiale dans leurs bagages. Ils s’installèrent et firent vite bénéficier de leur savoir les différents peuples. Seuls les Nains, dans leur désir de rester isolés du reste du monde en dehors des affaires, refusèrent l’aide des envoyés divins. Ils restèrent ainsi le dernier peuple à se reposer sur leur science plus que sur la Magie.


Cependant un jour un terrible conflit éclata quand le Prince Elfe Eldril de la Maison Eowyl tua par erreur un Dragon en chassant. Ces derniers le prirent très mal et lancèrent un assaut sur la Forteresse des Elfes.

La Guerre dura un certain temps car les Elfes durent riposter pour se défendre avec l’aide des armes forgées par les Nains et la vaillance des Humains. Mais dans ce conflit où tous les enfants d’Omni se battaient, un jeune Elfe nommé Ereinon et un Humain appelé Arthos trouvèrent deux œufs de Dragon. Ils les gardèrent avec eux sans doute dans l’intention de les rendre au premier Dragon rencontré, mais les œufs éclorent avec eux à proximité et au moment de toucher le Dragon ils reçurent une petite marque argentée sur leur paume.

Avec cette marque ils reçurent un Don précieux, le don de communiquer télépathiquement avec leurs Dragons. Une fois que leurs Dragons furent suffisamment grands (ce qui arriva assez vite avec cette espèce) les deux amis les montèrent et allèrent stopper la bataille entre les camps en leur démontrant que l’amitié entre les peuples était possible.

Cet acte simple mit fin a la première Guerre opposant des enfants d’Omni. Un pacte fut signé stipulant qu’une guerre n’opposerait plus les enfants les uns aux autres. Pour faire respecter ce pacte il fut crée l’Ordre de Paladins, dans lequel se trouveraient des Hommes et des Elfes montant des Dragons, chacun serait entendu au même niveau et ensembles ils feraient régner l’ordre.

Les Nains s’exclurent d’eux-mêmes encore une fois car ils ne voulaient pas avoir affaire a des Dragons, ainsi ils furent encore laissés pour compte dans cette alliance.


x| L'Age de la Guerre |x

Si l’Age des Légendes avait vu vivre les plus grands Héros des chansons des Bardes, ce second âge lui est plutôt le sujet des histoires que l’on raconte aux enfants pour les faire obéir.

En effet, un beau jour on apporta au souverain du royaume qui deviendrait plus tard Archétopia un message signifiant qu’un nouveau chef tribal s’était dressé dans les plaines appartenant a un peuple dont l’histoire à oublié le nom.
Ce nouveau leader avait entreprit la lourde tâche d’unir toutes les factions jusqu’alors désunies et semblait sur le point de réussir là où tant d’autres avaient échoué.

Immédiatement le souverain, qui dirigeait un pays qui n’avait plus connu de conflits depuis la grande Guerre des Enfants des années plus tôt, dépêcha une délégation pour présenter ses respects au leader et tenter d’établir une paix durable entre leurs deux royaumes. Pour montrer la force de sa volonté il envoya ses deux fils pour présider le groupe et parler en son nom, avec toute l’autorité de sa couronne.

Hélas ! Trois fois Hélas ! Le leader tribal ne prit la main tendue du souverain que pour la trancher : il accueillit la délégation sous un masque de paix et fit célébrer en leur honneur une grande fête à laquelle il convia également ses plus fidèles subordonnés.
Il avait planifié d’utiliser ce prétexte pour faire boire les envoyés du Seigneur un vin empoisonné pour ensuite les tuer à la faveur de la signature du traité. Il attiserait ainsi la ferveur de ses hommes, et provoquerait l’effroi de ceux qui hésitaient encore à le rejoindre qu’ils soient alliés ou ennemis.

Heureusement une bonne étoile veillait sur la santé des deux jeunes Princes. La plus jeune des filles du Leader s’éprit immédiatement du cadet du Souverain. Lors d’une danse entre eux deux, elle lui révéla les machinations ourdies par son père et lui confia une fiole d’antidote au poison. Quand il s’étonna de ne pas ressentir les effets d’un quelconque poison, elle lui expliqua que c’était son serviteur personnel qui avait préparé les mets mangés par lui, son frère et la petite garde d’élite qui était venue au festin.

Le cadet s’élança immédiatement avec elle en dehors de la salle pour veiller a la sécurité de ses hommes restés en retrait.. Il attrapa au passage son frère et le mit au courant de la situation dans laquelle ils étaient plongés. Hélas encore, lorsqu’il arrivèrent au campement de l’escorte restante ils découvrirent un vrai massacre, la fille du leader avait trop tardé à trouver l’antidote, et aucun des hommes ne survit à ce jour fatidique.

Immédiatement l’aîné ordonna que leur garde les accompagne à leurs montures et qu’ils rentrent au pas de charge à la forteresse de leur père pour lui apporter la triste nouvelle. Ils décidèrent d’emmener avec eux la jeune femme qui était responsable de leur salut ainsi que son serviteur, pour ainsi les protéger de la fureur de son père.

La faveur de la nuit leur permit de rester invisibles pendant quelques heures, malheureusement leur adversaire s’aperçut bien vite à leur goût de leur disparition. Il lança aussitôt des recherches pour retrouver ses invités et se servit même de la disparition de sa fille comme d’un prétexte pour justifier ses actes à ceux de ses invités qui ignoraient de ses vrais plans.


C’est alors que les voyageurs se reposaient, dissimulés dans une auberge hors des terres du Leader, que les assassins a la solde de leur ignoble maître les retrouvèrent. Un féroce combat s’engagea alors et démolit une partie du mobilier du bel établissement. Le combat vit alors la victoire des princes et de leur escorte sur la fuite de quelques assassins, mais hélas les ennemis semblaient avoir réussi au moins dans l’une de leur missions : une flèche empoisonnée avait été tirée sur la fille du Leader et ses heures semblaient comptées.

Mais le Destin, qui aimait à jouer ses tours les plus facétieux en un pied de nez face au Mal, fit qu’un Docteur très savant résidait lui aussi dans cette auberge. Il répondit très vite aux suppliques du plus jeune des Princes qui se maudissait d’avoir entraîné la jeune femme dans cette aventure et utilisa toute sa science pour sauver la vie de la belle endormie.

Ainsi, au petit matin déjà, la jeune femme se réveillait et posait son regard sur le jeune prince assoupi assis à côté de son lit.

Le lendemain, la patiente avait déjà recouvré assez de forces pour remonter à cheval et se rendre au château du Souverain. Le moment venu de payer le Docteur, il lui demanda juste le médaillon qu’elle portait au cou, il ne lui révéla pas ses raisons mais ne se laissa pas convaincre par toutes les offres des Princes. Finalement la jeune femme consentit à donner ce cadeau au Docteur en ayant la promesse qu’il en prendrait grand soin. La promesse fut faite et l’homme repartit sur les routes pour continuer son travail après avoir averti les jeunes voyageurs que le poison était mortel dans l’habituel, ainsi le commanditaire de l’attaque devait penser la princesse morte désormais.


Les troupes des Princes regagnèrent finalement la place forte de leur père 3 jours plus tard. Il semblait que leurs ennemis avaient perdu leur trace suite à l’escarmouche dans l’auberge, et cela arrangeait tout le monde.
Les deux jeunes hommes détaillèrent clairement à leur père leur rencontre avec le Leader et les circonstances dans lesquelles ils s’étaient échappés. Le Souverain pondéra les nouvelles pendant quelques instants avant de se retourner vers la jeune princesse et de la remercier pour ses actes qu’il savait difficiles. Il lui offrit aussi un asile dans son château et lui assura que jamais son père ne pourrait venir la réclamer derrière ces murs. La princesse le remercia et se fit conduire vers ses nouveaux appartements par la Reine tandis que les hommes restaient pour planifier la suite des évènements.


Et c’est ainsi que la première guerre du chaos résonna à travers tout le continent d’Archétopia. Le Leader employa toutes ses armées et usant du mensonge de la capture et du meurtre de sa fille par ces étrangers venus écraser leur culture et prendre leurs femmes.

Ses armées galvanisées par son tissu de mensonge, furent à même de repousser les “envahisseurs” du souverain pendant quelques batailles, mais tout s'effondra d’une manière inattendue.
En effet, lasse de toutes les morts faites en son nom et indignée devant l’attitude du Leader, la Princesse se faufila hors du château du Souverain en compagnie de son fidèle serviteur et, se servant du couvert de la nuit, rallia la plaine où se préparait actuellement la bataille la plus féroce jusqu’alors.

Elle se manifesta à l’instant précis où les armées se préparaient à se lancer dans la bataille. elle admonesta les soldats de son père et leur raconta toute la vérité sur ses actions. Immédiatement la dissension fut semée dans les rangs de leurs forces, et certains chefs de guerre se retournèrent contre leur Leader. Le ton monta rapidement jusqu'à ce qu’un assassin invisible ne profite de la mêlée qui se déroulait pour planter un poignard dans le coeur du Leader, mettant ainsi fin à son règne de terreur.

Devant la situation confuse dans laquelle tous étaient plongés, le fils du défunt Leader prit la parole. Il utilisa son droit de succession pour ordonner à toutes les armées alliées sous la bannière de son père de se retirer immédiatement tandis qu’il restait à discuter avec le Souverain et son fils aîné.

La fin de la première guerre depuis des années fut donc aussi brutale que son commencement, le Souverain consentit à laisser des territoires au peuple du Leader en échange d’un serment de vassalité à son égard. Toutes les armées rentrèrent chez elle et tout semblait devoir aller pour le mieux par la suite.

Le second acte qui permit de cimenter cette alliance dans le temps fut le mariage de la princesse Diana et le prince Arcturus, respectivement des royaumes de Ravencrow et d’Archétopia.
Et ainsi s’ouvrit une ère de paix durable entre tous les peuples de ce grand continent.

Mais la paix est chose fragile...


x| L'Age de l’Alliance |x

Dans l’obscurité de la politique, des despotes s’assemblaient en secret, planifiant leurs prochains actes de guerre contre ce monde qui les avait par trop défiés et reniés. C’est ainsi que les Leaders des peuples barbares d’Archétopia, des hommes-lézards des montagnes noires, des révolutionnaires de Yukihyou, des Fuchurs des îles du sud et des Minotaures et leurs alliés Trolls des plaines de Furia se réunirent tous en secret pour former ce qui allait très vite devenir connu sous le nom de la Coalition Impérial. tous ses peuples acceptèrent de se placer sous la direction d’un empereur qui n’était autre que le fils du Leader qui avait causé tant de peine à Archétopia des dizaines d’années auparavant.

Ces nouveaux conspirateurs prirent toutes leurs précautions pour masquer leurs véritables intentions jusqu’au bout, et c’est ainsi que personne ne remarqua leurs agissements avant qu’il ne soit trop tard.


Le début de leur attaque secoua tous les peuples profondément. Simultanément ils lancèrent des assauts contre les forteresses de leurs ennemis qu’ils estimaient les plus symboliques, c’est alors que la Citadelle des Aigles en Archétopia tomba aux mains des barbares. La Forteresse d’Arkhenn, bien que située sous les montagnes les plus labyrinthiques de tout le territoire Nain, se rendit sous les assauts des hommes-lézards. Le Cap des Drahkk s’effrondra bien vite devant les hordes de Fuchurs. Le Château des mille-lunes ne résista pas longtemps devant les hordes de rebelles de Yukihyou. Les cités elfiques d’Arforel et de Mithrim (appartenant respectivement aux hauts et aux noirs Elfes) furent conquises par les hordes de Minotaures et de Trolls.

En bref, la débacle régnait partout sur les Terres de Filandra.
C’est en ces temps troublés que le Souverain d’Archétopia, réalisant qu’une telle série d’attaque n’avait rien d’une coïncidence, dépêcha ses plus valeureux guerriers et mages pour porter des messages aux différents souverains, les enjoignant à se réunir au plus vite pour décider d’une action à prendre contre ce fléau qui assaillait tous les continents connus.

Et c’est ainsi qu’eut lieu le premier grand Conseil des Chefs sur Filandra. tous les souverains étaient venus accompagnés de leurs mages personnels et de leur garde rapprochée. Et pendant 2 jours et 2 nuits ils conversèrent du plan le plus efficace pour retenir et briser cette vague de maléfices dirigés contre eux.

Ce fut en jour décisif que fut formée l’Alliance des Rois, un regroupement des armées de tous les grands chefs présents, et qui n’aurait pour seul but que de repousser toutes les forces ennemies au loin, et de garantir la paix sur leurs terres.

Et pendant un temps cela fut assez. Mais un jour fatidique, alors que l’alliance venait de reprendre une place forte tombée aux mains de l’ennemi, le gros de leur force fut assailli par des créatures inconnues, semblant sortir tout droit des premiers âges du Monde.
Ces ennemis démoniaques jetèrent la terreur sur toute l’armée grâce a leur puissance incommensurable, leurs plus puissants combattants parvenaient même à repousser les majestueux Dragons et leurs Dragonniers.


Pendant de longues semaines, la bataille sembla tourner complètement en faveur de l’Ennemi, les nouvelles troupes restaient toujours aussi implacables, malgré les efforts des meilleurs Mages connus au monde...


Mais alors que tout semblait être définitivement perdu, un groupe de Héros se dressa dans la lumière. Ce groupe rassemblait des êtres puissants et tous unis dans leur désir de protéger leurs terres et leurs êtres chers contre la marée montante de leurs adversaires. Ils s’appelaient les Heaven’s Fang et étaient sûrement les plus puissants Héros que cette planète ai jamais porté.

Ce groupe était dirigé par Cian Luthien, la Guerrière sans pitié. Elle était une jeune Elfe dont le père et le frère étaient partis s’engager sur le sentier de la guerre mais n’étaient jamais revenus. elle décida ce jour là de renoncer à tous ses titres et à son statut chez son peuple pour se consacrer à la protection de ce qui devait être préservé. son maniement de la double-lame lui valut le surnom de la “Tornade d’Or” dans les rangs de l’armée.

A ses côtés était présente la plus fine lame des armées humaines : Joy Adrians la Paladin. Elle était l’une des meilleures de son Ordre dont la spécialité était de mélanger les sorts sacrés et les armes blanches, elle le quitta cependant avec la bénédiction de son Roi pour rejoindre celle qu’elle considérait comme une amie chère.

Le groupe comptait aussi le mystérieux Ace. Très peu de choses sont connues sur sa vie, il est seulement mentionné qu’il était un excellent Bretteur, on lui avait d’ailleurs décerné le titre d’Empereur de l’Epée en raison de ses capacités hors du commun. Il se battait avec deux lames qu’il maîtrisait à la perfection.

La force de frappe brute de l’équipe était gérée par les trois Seigneurs dragons : Diamond, Amethyst et Emerald. Ils étaient parmi les membres de cette très rare caste de Dragons qui avait acquis le pouvoir de se métamorphoser en humanoïde dont l’apparence n’était pas sans rappeler celle des Elfes.
Ils maniaient chacun leur arme respective combinée avec les pouvoirs de leur élément : Diamond le doré possédait deux épées larges et utilisait la magie de la Lumière, Amethyst le Noir utilisait une Hallebarde couplée à la magie des Ténèbres et Emerald le Turquoise employait une épée bâtarde combinée aux magies de l’Eau et de la Glace.
Ces trois êtres majestueux avaient répondu aux cris d’appel de leurs frères Dragons, et avaient décidé très tôt de se raller à la bannière de Cian Luthien.

La voix calme (ou presque) du groupe était incarnée en Relyk. Cette manipulatrice du Temps était apparue dans le groupe très peu de temps après les trois Dragons décris précédemment. Elle avait très vite imposé son autorité militaire et son attitude...spéciale sur tout le groupe. Et le fait qu’elle contrôle la magie Temporelle la plus complexe était un autre atout en sa faveur.

Le Nain Dwalïn Frappe-runes était l'un des Forgerons les plus doués de son peuple, il n'hésita cependant pas à tout plaquer pour venir en aide à des étrangers à son peuple quand le besoin s'en fit sentir.

Le groupe comptait aussi un représentant émérite du beau peuple : la silencieuse Estariel Caelkash, Ranger de son état. Elle pouvait suivre n'importe quelle piste et se dissimuler dans la plus petite part d'ombre. Elle pouvait également se faire comprendre des animaux et n'avait que peu de personnes pouvant rivaliser avec elle au tir à l'arc.

La dernière acquise à la cause de ces magnifiques guerriers fut la jeune Serain Falcon. Très peu de choses sont connus de son passé, mais certains bardes chantent qu’elle était issue d’un milieu modeste et avait très vite développé un goût accru pour les arts martiaux. elle avait démontré un talent rare dans leur maniement, tant et si bien qu’elle réussit à se faire accepter dans le groupe malgré son très jeune âge. Des rumeurs prétendent qu’elle aurait gagné sa place en faisant un pari avec Amethyst et en le battant à plate couture, cependant personne n’a jamais pu le vérifier et cela est resté un récit de patron de Taverne comme les autres...


Chacun de ses héros possédait une force absolument démentielle et hors du commun. En vérité leur groupe égalait à lui seul une armée dressée par les plus puissants peuples de cette planète.

Le cours de la guerre changea complètement dès leur arrivée. Leur force suffisait à repousser les créatures ténébreuses dressées contre les armées de l’Alliance et chaque bataille à laquelle ils arrivaient tournait immédiatement en faveur de leur camp.

Mais le véritable tournant décisif de la Guerre fut atteint quand le groupe des Heaven Fangs localisa enfin le lieu sur lequel la Coalition avait construit la porte éthérée par laquelle ils faisaient venir leur horde de démons. Un assaut fut rapidement décidé et effectué conjointement par une troupe d’Elite des soldats de l’Alliance et par le groupe des Héros.
La victoire à cette bataille fut amère, mais cependant finale : la porte fut détruite et son passage scellé par la connaissance des meilleurs Mages de tout Filandra. Mais les pertes dans les deux camps étaient lourdes et nombreux furent les braves qui ne revinrent jamais de ces contrées.


C’est à la suite de ce dernier acte de Guerre que la Coalition et l’Alliance négocièrent et signèrent un pacte mutuel de non-agression et déclarèrent que toute action entreprise contre l’autre camp serait considérée comme un acte criminel et serait puni en tant que tel. Ils espéraient rallier à eux les mécontents de la guerre et que cet ordre ramènerait le calme tout en évitent d’autres dissensions, comme ils se trompaient...

Cet acte créa un schisme entre les forces de l’Alliance. Des groupes entiers de combattants décidèrent de faire sécession et de se regrouper en secret sous la bannière d’un seigneur très influent et Général reconnu sur le champ de bataille : Wellan Redhunt, chef des Loups Ecarlates. Il a sous ses ordres trois des meilleurs combattants de cet âge : Amethyst et Relyk des Heaven’s Fang qui ont quitté le groupe suite à la signature du traité, ainsi que Lilith la meilleure assassin du Royaume.

Mais malheureusement le groupe légendaire des héros avait perdu bien plus que deux membres. Diamond et Joy Adrians se rangèrent du côté de l’Alliance dans cette bataille tandis que les membres restants se lancèrent dans les vastes plaines de Filandra dans une quête à l’objectif encore inconnu.


C’est dans ces conditions que notre histoire débute. Avec la levée de courageux combattants dans ce qui promet d’être un nouvel âge.

x| L'Age des Héros |x

A suivre...


Dernière édition par le Sam 27 Oct - 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Filandra..L'Histoire (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elemental Faith :: Avant de commencer [HRP] :: Le Monde d'Elemental Faith-
Sauter vers: